Fleurir

Fleurir, tome 2

par Jade River 

tome 1 : Eclore

Résumé

La fin de l’année scolaire approche, Abby et Arthur seront bientôt séparés.

Mais si le départ de la jeune fille en Irlande se précise, ses préparatifs sont perturbés par les mensonges et les secrets qui l’entourent, par la mystérieuse voiture qui la suit depuis des mois et par son ami Noah, dont les décisions nocives l’affectent. Elle se voit également contrainte de composer avec Ophélie, qui menace de révéler au grand jour sa relation avec Arthur.

Prise dans ce tourbillon, Abby se bat, suivant ses convictions et ses envies, peu importe les conséquences.

Mais comment trouver sa voie lorsque la voix des autres nous étouffe ?

Mon avis

Fleurir

4 out of 5 stars (4 / 5)

Fleurir, C’est la suite du tome 1 : Éclore.

Voilà la phrase que je marmonnais souvent en lisant : « elle aura tout eu » :
Trahison, viol, accident, délation, tombée enceinte… et encore je n’ai pas énoncé le plus grave.
Ça peut faire beaucoup dans un seul tome, mais les éléments s’enchaînent donc ça se tient.
Le rythme reste soutenu, on dévore donc ce tome.

Les sujets tabous et délicats sont abordés avec délicatesse et avec un style d’écriture fin, mais qui se lit très facilement.
L’homophobie que subissent les parents d’Abélia.
La drogue et ces effets désastreux.
Le deuil et la façon de surmonter sa tristesse et sa colère.

La mort et sa façon de l’appréhender. 
Et bien sûr la relation taboue entre Abélia et Arthur.

Des thèmes qui restent ancrés dans notre réalité.

Dans ce dernier tome, les relations entre les personnages évoluent et on découvre différentes histoires familiales : celle d’Abélia et celle d’Arthur.
Cela aide à comprendre la psychologie des personnages et provoque les rapprochements.

Il y a de nombreuses références dans ce livre, Baudelaire, Pascal, le Petit Prince(…) cela apporte une profondeur à l’histoire qui d’ailleurs peut paraître parfois un peu trop dramatique. Pauvre Abelia ! Mais cela permet de garder un vrai rythme. Quant à l’écriture quelle belle plume :

— Ils me hantent, confessa-t-il à mi-voix. Ils me hantent, et je n’arrive pas à les chasser. Lui m’a confié toutes ces choses… Il m’a « confié toutes ces choses, toutes ces horreurs et je ne sais pas comment… je ne sais pas comment on survit aux survivants.
La colère emporta sa voix et son timbre se fit plus dur.
— Il m’a légué ses peurs, il m’a légué sa haine et… il a creusé son héritage en moi pour s’assurer que l’oubli ne le raflerait pas, lui. 

Les émotions sont fortes et reflètent la relation entre les différents personnages.

Les personnages secondaires sont toujours présents et aussi importants.
On voit un côté moins sympa de Zoé…
Noah… je ne vous en dis pas plus… Judith, Elouen et Joleen sont omniprésents et évoluent autour d’Abby.

Ce roman est donc également un vrai roman d’amitié !

Il y a un nouveau personnage secondaire d’ailleurs et très important, mais je vous laisse découvrir de qui il s’agit !

Pour conclure, cette suite est réussie.
Ceux qui n’ont pas lu le tome 1, que vous souhaitez lire un Young Adult plein d’émotion, avec de vrais thèmes d’actualité et facile à lire : foncez 🙂

Note à l’auteur 

Parfois Abelia par sa naïveté m’a énervé. C’était de prime abord un personnage un peu trop sage à mon goût, mais son évolution m’a plu et en même temps la pauvre… je n’aurais pas survécu à la moitié de ce qu’elle a vécu dans ce tome !

D’ailleurs, je pensais qu’il y aurait une suite avec les aventures d’Abelia en Irlande, j’étais déçu quand j’ai lu le mot « fin » après l’épilogue.
Quelle plume ! Quelle fluidité ! 🙂

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour s’abonner, c’est ici

Découvrez mes livres lus sur Goodreads