La saga “Red Queen”

Très prochainement, je vais sortir une chronique sur le dernier tome de la saga Red Queen

“War Storm”sortit prévu en français en automne. 

En attendant, voici un repost sur les trois premiers tomes que j’avais écrit sur “Au Café Littéraire”.

Saga Red Queen par Victoria Aveyard

Tome 1 : Red Queen

Tome 2 :Glass Sword

Tome 3 : King’s Cage

Tome 4 : War Storm

Editions : Msk (français), vo : Harper Teen

Il faut que j’avoue que je suis une fan inconditionnelle de dystopie et Red Queen c’est LA VRAIE Dystopie.

Pour ceux qui ne connaissent pas le genre, voici une petite définition :

Une dystopie est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée, entre autres, comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie.

(Oui, j’ai copié-collé ahah).

Bon, vu comme ça on pourrait croire que j’ai un problème d’être en adoration devant ce genre…

Pour moi la dystopie c’est bien plus, c’est une frustration constante. Mais une douce frustration, celle qui vous pousse à littéralement dévorer le livre. Quand on pense que ça s’arrange pour nos héros et bien ce n’est pas vraiment le cas, quand on pense que ça ne peut pas être pire, l’auteur nous surprend en nous prouvant qu’il y a toujours pire. Souffrance, trahison, mais pas que… Courage, émotion, pincement au cœur et ces rares moments de bonheur si précieux et BAM…

Bon, je me reprends… la dystopie malgré son univers fantastique est très psychologique et surf avec la souffrance physique et morale des personnages. Personnellement, je ne pourrais jamais survivre dans une dystopie. Je serais le personnage qui meurt dans le prologue…

Mais entrons dans le vif du sujet… Red Queen par mon adoré Victoria Aveyard !

Mon avis

Red Queen tome 1

« N’importe qui peut trahir n’importe qui.»

Souvenez-vous de cette phrase, car elle résume bien le tome 1.

Comme vous pouvez-vous en douter j’ai adoré ce roman, dés la première page j’ai été absorbé dans le monde de Mare.

Dans cette dystopie, il y a les rouges (en référence à leurs couleurs de sang) les sans pouvoir qui sont brimés et sont des subalternes à la botte des argents. Et les argents, l’élite aux pouvoirs fascinants.

Mare, simple rouge en apparence se retrouve bien malgré elle dans des situations qu’il la dépasse, et ce dès son premier jour au palais royal.

Elle est rouge, mais détient des pouvoirs.

Pour cacher qu’un simple rouge se retrouve avec des pouvoirs, la famille royale va la faire passer pour une « argent » retrouvée et elle sera promise au prince Maven.

C’est là que les ennuies vont commencés, que la rébellion « la garde écarlate » va s’organiser autour de Mare et que les faux semblants et les trahisons vont jaillir.

Ce n’est qu’un premier tome, on pourrait donc se dire, l’auteur installe l’histoire. Mais non, nous allons de surprise en surprise, de trahison en trahison, de révélation en révélation jusqu’à la dernière scène…

Mare dans se premier tome retrouve empêtré dans l’intrigue de la cour.

Elle est un peu naïve, mais trouve toujours une solution pour s’en sortir. Elle cherche la compagnie des princes Maven « l’ombre de la flamme » et Cal « la flamme ».

Ces deux personnages sont bien différents, ils ont pourtant un point commun : leurs attachements à Mare. Maven et Cal sont tout les deux extrêmement attachant pour des raisons différentes. Comme pour Mare, il est difficile pour moi de faire un choix.

La reine Elara, le roi, les candidats du choix de la reine, Farley, Julian, Gisa, la sœur de Mare, Kilorn est bien d’autres… sont essentielles au déroulement de l’histoire.

On se rend petit à petit compte qui est la personne qui tire les ficelles de se royaume…

Bon, d’accord il y a quelques incohérences, mais quelle fin haletante ! Je ne vous en dirai pas plus, car il faut que vous la découvriez seule.

Red Queen tome 2, Glass Sword

Dans ce deuxième tome Mare n’est plus du tout la même. Elle s’est endurcie et heureusement après tout ce qui lui est arrivé dans le tome 1.

« Mare, Mareena, la faisaise d’éclairs, la reine rouge et personne. Elle n’a pas l’air inquiète. Elle a l’air taillée dans la pierre, avec des traits sévères, les cheveux tressés et plaqués sur son crâne, un enchevêtrement de cicatrices dans le cou. Elle n’a pas dix-sept ans, mais est sans âge. Argent, mais pas vraiment humaine… Mais pas vraiment. Un étendard de la Garde écarlate, un visage de hors-la-loi sur une affiche, celle qui a causé la chute d’un prince, une voleuse, une meurtrière… »

Malgré tout, elle n’est pas au bout de ses peines, car la rébellion s’avère être bien plus importante que ce qu’elle pensait et les sangs neufs ainsi que le prince déchu ne sont pas vraiment les bienvenus.

Avec l’aide de Kilorn et Farley, Mare et Cale s’enfuient et se mettent en quête des autres rouges ayant des pouvoirs.

Leurs buts : faire tomber Maven et Elara.

Pour cela, le groupe part à la recherche des sangs neufs malgré le danger.

La relation, entre Mare et Maven est très étrange tout au long de sa quête au sang neuf, Maven tente d’attirer Mare dans ses filets. Il est obsédé.

Mare n’est pas insensible à ses menaces et son attachement envers le prince Maven reste malgré son dégoût évident.

La scène finale celle de l’attaque de la prison des sang neuf et argent « traître » reste le moment le plus haletant du livre.

En effet, malgré le succès de l’attaque, Maven va réussir à parvenir à ses fins…

Cale quand à lui est alimenté par la haine pour son frère qui l’a poussé à tuer son père. Il est argent, n’a donc pas sa place dans la rébellion, mais il reste pour sa vengeance et peut-être un peu pour Mare.

Pour conclure

Un deuxième à la hauteur du premier ! Le décor est différent, on est passé d’une ambiance de « château » à celle d’un camp en forêt de « sang neuf ». Ce qui rend l’ambiance également différente.

Dans ce deuxième tome, nous faisons la connaissance de nombreux personnages intéressants comme Cameron…

Red queen tome 3, Kings Cage

« Un fils négligé, une mère vengeresse, un frère trop imposant, une étrange mutation. Ensemble, ils ont composé une tragédie. »

Mare est prisonnière de Maven. Véritable prisonnière, elle va faire tout pour s’en sortir.

Vous serez surpris quand vous découvrirez la personne qui l’a libéré.

Devant toutes les souffrances endurées, Mare semble encore s’être encore plus endurci.

Sa relation avec les deux frères va encore évoluer.

La situation du royaume également…

Ma conclusion

Vous l’aurez compris, des personnages torturés, une civilisation torturée, une histoire torturée, mais surtout une histoire qui vous emporte, que vous ne pouvez pas lâcher et qui vous laisse songeuse et coi quand on la termine. Que demander de plus ?

À vos livres !

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour s’abonner, c’est ici

Découvrez mes livres lus sur Goodreads