Nikita Ofgold : Les neufs dimensions

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je vous donne mon avis sur le tome 1 de Nikita Ofgold, Les 9 dimensions de Valentine  Watrelot-Mingoia.

– Chronique – RECEPTION –

Nikita Ofgold

Tome 1 : Les 9 dimensions

par Valentine Watrelot- Mingoliat,

Editions Amalthée

Date de sortie : 2014

Tout d’abord, je dois souligner que cette histoire a été écrite par l’auteur à l’âge de 14 ans grâce un crowfunding (My Major Company) dans une maison d’édition à compte d’auteur (Amalthée).

Résumé du tome 1 

L’univers se compartimente en plusieurs dimensions :

La première dimension (la notre) celle des sans pouvoirs.

La deuxième dimension, celle des êtres aquatiques.

La troisième dimension, celle des Ténèbres

La quatrième dimension, celle des petits êtres.

La cinquième dimension, celle des Géants.

La sixième dimension celle des Goldeniens (sorte d’humain au pouvoir magique à la peau dorée.

La septième dimension, celle des sorciers.

La huitième dimension celle des monstres.

La neuvième dimension celle des morts.

Bon, nous ce qui nous intéressera ce sont : la première dimension (c’est un peu la notre), la septième dimension, celle des sorciers et la dimension des ténèbres.

Si d’autres sont mentionnés (comme celle des Sirènes ou des Goldeniens), ces autres dimensions n’apparaissent pas dans ce tome.

Nikita Ofgold, 13 ans apprend qu’elle est une sorcière lorsque Félix son frère par double nature (le chat) rentre sous forme de… chat dans sa chambre.

Elle intègre avec sa cousine demi-sirène l’école de sorcellerie Aigle Blanc et fait la rencontre de ses précieux nouveaux amis : Anna et Jeanne Goldenienne venant de la sixième dimension et du beau David demi-aigle.

Nikita et ses amis se rendent dans la 3e dimension, la dimension des ténèbres pour sauver la mère de David qui a été enlevée. L’objectif : piéger Nikita car la mère de Nikita à un passif avec le Maître des ténèbres…

Ils feront alors la connaissance des princes des ténèbres Sébastien et Dan qui leur apporteront leurs aides.

Mon avis

2.5 out of 5 stars (2,5 / 5)

Pour tout vous dire, j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire.

C’est à partir du moment où la mère de David se fait enlever que les choses sérieuses ont réellement commencé.

Ils feront alors la connaissance des princes des ténèbres Sébastien et Dan, fils de Harald Fulgor, maître de cette dimension et esclave.

Si les personnages sont attachants, l’univers et les dialogues sont très simples et peuvent être parfois très maladroits. J’ai été étonné par certains dialogues. Des passages importants (avec le père de Nikita) qui sont très peu réalistes et assez superficiels.

L’obsession d’Harald Fulgor le maître des ténèbres pour Nikita n’est pas assez développée. On apprend le passif de la mère de Nikita avec Harald, mais cela reste trop superficiel pour qu’on rentre vraiment dans l’histoire.

Cela s’explique sûrement, car l’auteur Valentine a créé cet univers à l’âge de 14 ans, ce qui est impressionnant tout de même !

J’ai apprécié le caractère des personnages et leurs petites bandes d’amis. L’univers de la troisième dimension et assez intéressant. C’est le personnage de Sébastien pour moi qui donne du relief à cette partie de l’histoire.

Il faut dire qu’étant fils du maître de la dimension des ténèbres et esclave de son père, il ne peut être que mystérieux.

Ce ne fut pas un coup de cœur, mais une lecture agréable et très fantasy jeunesse si on va au bout de la lecture.

L’idée et l’univers sont intéressants, c’est simplement des tournures qui nous font sortir de l’histoire.

J’ai retrouvé des petits clins d’œil à l’univers de Harry Potter ( cours semblables, salle commune, école de sorciers) et également à l’univers de Tara Duncan.

Le deuxième tome est sorti et un petit suspens à la fin du tome 1, nous donne envie de découvrir le tome 2.

Si le style de l’auteur évolue dans les prochains tomes (à l’aide peut-être de béta lecteur), l’auteur peut faire de cette histoire quelque chose de vraiment magique.

À vos livres !

error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour s’abonner, c’est ici

Découvrez mes livres lus sur Goodreads